Comment survivre au chômage ?

lundi 6 juillet 2020

Une bonne candidature : les règles de l'art

Chères et chers collègues chômeurs,

Si vous trouverez sur internet beaucoup d'informations sur le contenu de votre candidature, cet article a pour objectif de récapituler les 4 règles de l'art pour une candidature soignée :

• Sélectionnez l'annonce ou l'entreprise où vous souhaitez travailler
• Renseignez-vous sur l'entreprise qui a posté l'annonce et préparez quelques questions (deux ou trois)
• Téléphonez à la personne de contact
• Préparez votre lettre de motivation et envoyez votre dossier

Schéma 3_06

 

1. Sélectionnez l'annonce ou l'entreprise où vous souhaitez travailler

Votre mission, si vous l'acceptez, est de sélectionner, aujourd'hui encore, une annonce ou une entreprise. De manière générale, il vaut mieux sélectionner une annonce d'offre d'emploi plutôt qu'une entreprise qui ne recherche pas forcément un nouveau collaborateur ou une nouvelle collaboratrice. Pour bien sélectionner l'annonce, analysez deux éléments : a) le profil et b) le cahier des tâches.

a) le profil

Le profil est généralement composé des qualifications nécessaires (diplômes, compétences techniques, maîtrise de langues, etc.). C'est votre premier indicateur pour savoir si vous êtes dans la cible ou non. Cependant, s'il vous manque un ou deux éléments, ne renoncez pas immédiatement! Peut-être que vos expériences professionnelles et votre motivation vous permettront de décrocher le poste. Dans un premier temps, c'est à vous de jauger si vous corrrespondez ou non au profil.

b) Le cahier des tâches

Le cahier des tâches mentionné dans les annonces énumèrent, souvent sommairement, les aspects du travail que vous serez amené à réaliser dans ce poste. Si vous avez déjà réalisé ces activités, il faudra les mettre en valeur dans votre lettre de motivation ou dans votre CV que vous personnaliserez pour ce poste. Les compétences du cahier des tâches sont extrêment importantes.

 

2. Renseignez-vous sur l'entreprise qui a posté l'annonce en visitant son site internet et prévoyez 2 ou 3 questions générales

Cette étape est composée de deux aspects :

a) Renseignez-vous sur l'entreprise et/ou le secteur concerné

Cela ne vaut pas forcément pour tous les postes. En effet, selon votre formation, votre expérience et votre spécialisation, il est tout à fait possible que vous connaissiez déjà très bien l'entreprise, dont vous avez sélectionné l'annonce. Mais peut-être, s'il s'agit d'une administration, regardez si vous trouvez l'organigramme afin de mieux cerner le secteur qui recherche un-e nouvel-le employé-e.

b) Prévoyez des questions générales que vous pourrez poser lors de votre prise de contact par téléphone

Autant une question serait trop peu, autant plus de trois questions pourraient donner l'impression que vous ne comprenez pas vraiment l'annonce ou l'entreprise. Tout est dans la mesure. Préparez 2 ou 3 questions générales (tel qu'un complément d'information sur le poste ou la composition de l'équipe avec laquelle vous travaillerez). Trouvez vos propres questions-type.

 

3. Téléphonez à la personne de contact

Avant de téléphoner, écrivez les questions pour les avoir sous les yeux lors du téléphone et prévoyez de quoi écrire les réponses.

Le but de ce téléphone est avant tout une première prise de contact. Cela ne vous assure pas le poste, mais ainsi la personne à qui vous téléphonez pourra se faire une première idée sur vous et... cela vous permet également de vous faire une idée sur la personne qui vous répond. Ainsi, vous cernerez si oui ou non, cette personne et vous pourrez travailler en bonne harmonie. Mais quelle que soit la manière dont on vous répond, restez aimable et poli. C'est dans votre intérêt. Ne vous imposez pas inutilement si la personne semble vouloir mettre un terme rapidement au téléphone.

Pensez, lorsque vous téléphonerez, à vous présenter et à présenter le motif de votre appel : "Bonjour, je m'appelle ..., je vous appelle concernant l'annonce pour le poste de ... et je souhaite obtenir quelques informations complémentaires sur le poste".

Notez bien que ceci ne sont que des pistes et vous devez trouver la méthode qui vous convient et vous ressemble, aucune méthode n'est parfaite !

Sachez qu'il y a de meilleures heures que d'autres pour téléphoner. Appelez en dehors des horaires traditionnels de pause. Idéalement, juste après la pause du matin ou en début d'après-midi. En effet, la personne que vous contactez a aussi des objectifs à remplir dans sa journée. Ainsi, si vous appelez durant les horaires de pause ou juste avant midi, voir à la dernière heure de la journée, vous dérangerez sûrement. Or, ce n'est pas le but.

 

4. Préparez votre lettre de motivation, votre dossier et envoyez-le

Rédigez votre lettre de motivation, relisez-la, corrigez les erreurs. Faites simple, mais pas simpliste. Préparez votre dossier de candidature et envoyez celui-ci (avec votre lettre). Que ce soit sous forme informatique ou papier, soignez la présentation. La forme, ça compte quel que soit votre niveau de formation et compétences.

 


lundi 29 juin 2020

Les recherches d'emploi en Suisse

Chères et chers collègues chômeurs,

Voyez les recherches d'emplois comme un périple dans un nouveau et vaste monde à visiter. Ci-dessous, je vous présente vos 4 contrées principales dans un schéma et, sous le schéma, vous trouverez des liens utiles. Si vous en connaissez d'autres, n'hésitez pas à les ajouter en commentaire. Entre collègues de chômage, il faut bien s'entraider. Les 4 contrées à visiter sont :

• Sites internet des administrations publiques
• Sites internet des entrerpises privées
• Moteurs de recherches d'emplois
• Journaux cantonaux et régionaux

 

1. Administrations publiques : Confédération, cantons, communes

Tout d'abord, le site internet de la Confédération publie régulièrement des offres d'emplois dans tous les domaines. Pour les cantons, vous avez également des sites internets avec les postes vacants qui sont publiés. Voici les liens pour les cantons romands

- Canton de Genève

- Canton de Vaud

- Canton de Neuchatel

- Canton de Fribourg

- Canton du Valais

- Canton du Jura

Enfin, sachez que chaque ville et chaque commune (ou du moins la grande majorité) a une page web. Leurs places vacantes y sont généralement publiées. Par exemple la ville de Lausanne a bien une catégorie Travailler à la Ville.

Voilà, ciblez les cantons et villes dans lesquels vous vous voyez travailler et rendez-leur une visite virtuelle pour voir si votre futur emploi y est!

 

2. Entreprises privées

Quelque soit votre niveau de formation, votre spécialisation ou votre expérience professionnelle, même si vous êtes junior ou à l'approche de la retraite, il y a très certainement des entreprises privées prêtes à vous engager ! Par exemple, si vous êtes mécanicien-ne (quel beau métier !), cibler les garages, aller visiter leur site internet, ainsi que leur page consacrée aux places vacantes.

Après avoir pris connaissance de leur entreprise (sur internet par exemple ou via des relations), pour les entreprises privées, il ne faut pas hésiter à envoyer une candidature spontanée (mais oui, encore aujourd'hui) ou à prendre contact par téléphone pour vous présenter. Si vous téléphonez, faites-le dans de bonnes conditions, lorsque vous êtes dans un endroit calme et en étant dans un bon état d'esprit physique et intellectuel. Si vous avez une famille, pensez à demander à votre conjoint ou à vos enfants de vous laisser au calme pendant un trentaine de minutes, le temps de passer votre coup de fil. Cela ne prend jamais autant de temps, mais il faut prévoir large.

Pensez également à boire un verre d'eau avant de téléphoner, à avoir un papier et un ou deux stylos qui écrivent bien. Personnellement j'ai toujours un stylo et un crayon à papier (au cas où le stylo me lâcherait ;-) Et si la personne qui vous répond se montre indifférente, voire désagréable ou ne souhaite pas vous écouter (ce qui m'est déjà arrivée), restez poli-e et aimable et répondez que vous la remerciez et que vous êtes désolé-e du dérangement. En effet, il faut que vous gardiez toute votre dignité au cas où un emploi se libérerait dans ladite entreprise ou pire, il se peut que cette personne ait des contacts avec votre futur patron. Ne prenez donc pas le risque de ternir votre réputation sur un coup de tête !

Rester motivé-e ! Faites vos recherches d'emplois de manière structurée et vous mettrez toutes les chances de votre côté !

 

3. Moteurs de recherche d'emplois

Personnellement, je connais surtout Jobup et Monster, mais il en existe certainement d'autres. N'hésitez pas à les proposer dans les commentaires.

 

4. Journaux

A force de passer du temps sur des applications d'informations, on en oublierai presque qu'il existe encore un grand nombres de journaux sur papier ou en ligne qui publient, en général hebdomadairement, des offres d'emplois. On peut accéder à certains gratuitement, par contre pour ceux qui sont payant et puisque l'heure n'est pas à la grande dépense, profitez-en pour vous offrir une pause-café au bistrot du coin et ainsi feuilleter les journaux à disposition. Bien entendu, pour optimiser votre temps, renseignez-vous sur le jour où les offres d'emplois sont publiées dans les journaux de votre canton, respectivement de votre région.

Hé oui! Souvent on oublie les journaux régionaux, par exemple le Lausanne Cités (il y a un moteur de recherches des petites annonces d'emploi : ici ) ou encore La Gruyère.

Il serait trop long et fastidieux de lister tous les journaux des cantons et de régions de Suisse, alors votre mission, si vous l'acceptez sera de faire la liste cette semaine des journaux de votre région, ainsi que des régions où vous souhaitez travailler. Allez hop, à vos calepins et stylos !

Ah, dernier petit truc : le journal auquel il faut penser : la feuille officielle de votre canton ! Disponible en kiosque et dans les cafés !

Je ne donne que les liens vers ces sites et décline toutes responsabilités pour le contenu, les prix et les résultats obtenus, y compris sur la page de garde, ainsi que les aspects techniques des sites (gestion, présentation, cookies, statistiques, etc.).

 

 

lundi 22 juin 2020

Structurer sa semaine de chômage : 4 axes principaux

Structurer sa semaine quand on est en emploi est quasiment automatique. En revanche, lorsqu'on est "entre deux jobs", cela demande une attention toute particulière. Afin de vous aider à planifier votre semaine au mieux, vous trouverez ci-dessous les 4 grands axes qu'il vous faudrait idéalement prendre en compte afin d'optimiser votre temps et de pouvoir ainsi survivre au chômage. Parce que même au chômage, il n'y a pas de temps à perdre !

  • Planifier des plages de recherches d'emploi et s'y tenir
  • Garder du temps pour développer des compétences professionnelles
  • Prévoir une ou deux activités sociales par semaine
  • Prévoir au moins une activité de type "hobbys" par semaine



 

  1. Planifier des plages de recherches d'emploi

    Après quelque temps au chômage, on en vient vite à consulter les offres d'emplois à n'importe quel moment de la journée (et de la nuit), de la semaine (le dimanche) et même depuis n'importe où (une entracte au ciné, sur une terrasse, durant la pub d'un film, etc.). Pourtant cette frénésie de recherche ne vous assurera pas forcément un emploi. Alors, prenez du recul. Fixez-vous pour commencer des plages "logiques" pour faire vos recherches, pour analyser les annonces, prendre contact (même par mail) avec des employeurs potentiels et rédiger vos lettres de motivation.

    Idéalement, choisissez quelques plages du lundi au vendredi, de 07:30 à 12:00 et de 13:30 à 17:00. En effet, un mail de candidature que vous enverrez à 23:00 ou à 04:00 du matin pourrait ne pas donner une bonne image de vous.

    Enfin, en fonction de vos obligations ou de vos opportunités d'entretiens, adaptez vos plages de recherches d'emploi de semaine en semaine.

  2. Planifier sa semaine sous l'angle social

    Lorsqu'on est au chômage, on a tendance à avoir moins de contacts avec les gens (forcément ce n'est pas une période faste) et certaines personnes auront tendance à s'éloigner. C'est dommage, mais c'est ainsi. Il faut se dire que cela permet de faire le tri. Cela étant dit, il convient de garder des contacts sociaux et il est vrai qu'en période de pandémie ça en devient un véritable challenge !

    Pourtant, il vous reste toujours des possibilités : par exemple, prenez l'initiative de téléphoner à vos parents pour prendre de leurs nouvelles (d'accord ils sont imparfaits, mais vous aussi), à d'autres membres de la famille ou à des amis dont vous savez qu'ils sont disponibles. Laissez les sujets polémiques au placard et développez votre capacité au small talk. Et surtout, quand vous retrouverez un emploi, pensez à garder contact avec ces personnes, même un coup de fil par semaine vaut mieux que pas de contact du tout.

  3. Planifiez deux heures par semaine ou 20 minutes par jour du lundi au jeudi pour développer vos compétences utiles pour un poste

    Pris dans les recherches d'emploi et le manque de motivation, on a tendance à oublier que "Qui n'avance pas, recule". Quel que soit votre secteur de recherche d'emploi vous pouvez devenir meilleur dans ce domaine. Peut-être ne serez-vous jamais le meilleur, mais à force de vous former, vous mettrez toutes les chances de votre côté.

    Pour ma part, j'ai constaté que les formations continues sont actuellement hors de mes moyens. En revanche, connaître des langues est une qualité recherchée dans mon domaine. Ainsi, je profite de ce temps pour essayer de lire des nouvelles en anglais, en allemand et en espagnol, écouter des dialogues dans ces langues (il y en a pour tous les niveaux, si comme moi vous faite une recherche ciblée sur Youtube), tester des applications gratuites ou payantes (personnellement j'ai pris MosaLingua et acheté une de leurs options, il y a quelques bugs, mais leur méthode me convient bien, ainsi que le rapport qualité/prix). Je ne donne que les liens vers ces sites et décline toutes responsabilités pour le contenu, les prix et les résultats obtenus, y compris sur la page de garde, ainsi que les aspects techniques des sites (gestion, présentation, cookies, statistiques, etc.).

    Attention : si vous êtes au chômage en Suisse et que vous souhaitez entreprendre une formation, cela pourrait impacter votre droit au chômage. Renseignez-vous auprès de votre conseiller ORP avant de vous inscrire à une formation.


  4. Planifier un hobby sur une demie-journée par semaine

    Le chômage n'est pas la période la plus épanouissante de votre vie, mais ce n'est pas une raison pour lui enlever tout ce qu'elle a de positif. A disposition, vous avez du temps et s'il est bien planifié, vous pourrez prévoir des plages de détente.

    Essayez de prévoir une activité sympa sur une demie journée par semaine. Là aussi, quand vous planifiez votre semaine, pensez à planifier une activité. Peu importe laquelle : sport, musique, musée (il y en a des gratuits parfois ;-), lecture (inscrivez-vous dans une bibliothèque si vous pouvez). Prévoyez une plage pour souffler et vivre. Et si un imprévu tombe sur cette plage ? Tant pis, vous remettrez à plus tard. Les imprévus bien qu'ennuyeux sont gérables. L'important c'est qu'au plus tard au début de la semaine, vous ayez décidé comment mettre à profit concrètement cette plage de libre. Si c'est une promenade par exemple, il vous faut avoir prévu le lieu, le trajet et le temps que cela prend, avoir regardé la météo, bref : être prêt, avec de l'avance.

    Personnellement, j'organise cela le dimanche ou le lundi matin et je place le plus souvent cette activité le mercredi pour avoir un break dans la semaine.

 

En conclusion ? Gardez à l'esprit qu'une semaine de chômage devrait être comme une semaine "traditionnelle" de travail : un juste équilibre entre votre travail (actuellement : trouver un emploi), vos obligations (administratives, ménagères, familiales), vos relations sociales et vos hobbys.

 

Posté par unejuriste à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,